Rwanda: la BAD débloque 266 millions pour la 2e phase du Projet d’amélioration de l’accès à l’électricité




Cette phase, qui sera déployée sur trois ans, permettra de construire de nouvelles lignes moyenne et basse tensions et de fournir l’électricité à des communautés jusque-là non desservies

 

Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 27 septembre dernier, un prêt de 266 millions de dollars en faveur du Rwanda; pour le financement du Projet d’amélioration de l’accès à l’électricité (Scaling Up Electricity Access Program en anglais, SEAP II).

Cette phase couvre une période de trois ans et devrait être achevée à l’horizon 2021-2022.

Le financement du groupe de la BAD permettra de construire de nouvelles lignes moyenne tension (sur 795 km) et basse tension (sur 7 317 km) afin d’éclairer des communautés jusque-là non desservies en électricité.

Le gouvernement s’attend ainsi à ajouter plus de 193 000 connexions au réseau et permettre également à plus de 124 000 autres personnes de bénéficier de l’électricité via des solutions solaires domestiques.

Il est également prévu la formation d’environ 4 000 personnes en gestion financière et en cours de sécurité.

Le soutien s’étendra aussi à Energy Development Corporation et Energy Utility Corporation, filiales de Rwanda Energy Group, entreprise publique qui gère les infrastructures énergétiques de ce pays d’Afrique de l’Est.

Le Rwanda compte atteindre l’accès universel à l’électricité d’ici 2024. A fin juin 2018, d’après les données de la BAD, le taux d’accès à l’électricité dans le pays était de 44%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *