Le Royaume-Uni va investir 100 millions de livres dans la REPP pour la promotion des énergies renouvelables en Afrique subsaharienne




Annonce faite par le département britannique des Affaires, de l’Énergie et des Stratégies industrielles

 

La Plateforme de performance pour les énergies renouvelables (Renewable Energy Performance Platform, REPP) va bénéficier d’un financement de 100 millions de livres sterling (environ 111 millions d’euros) du gouvernement britannique, en vue d’accompagner davantage de projets d’énergies renouvelables (solaire, éolien hydroélectricité, etc.) en Afrique subsaharienne.

D’après les détails du communiqué publié le 11 décembre 2018 par le département des Affaires, de l’Energie et des Stratégies industrielles du Royaume-Uni (BEIS), l’enveloppe pourra financer jusqu’à 40 projets capables de générer l’électricité pour 2,4 millions de personnes par an.

Ces fonds s’ajoutent à un financement de 48 millions de livres sterling déjà accordé à la REPP par le gouvernement britannique.

Les initiatives supportées par la plateforme comprennent actuellement des projets solaires en Tanzanie et au Burundi, ainsi qu’un projet hydroélectrique au Kenya.

La REPP a été mise sur pied en 2015 pour soutenir le développement des énergies renouvelables en Afrique subsaharienne.

La dotation de 100 millions de livres sterling annoncée s’inscrit dans le cadre de l’engagement du gouvernement britannique à investir 5,8 milliards de livres sterling dans le financement international de la lutte contre le changement climatique d’ici à 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *