Roy Kelly choisi pour remplacer Ahmet Dik au poste de directeur général de Victoria Oil and Gas, maison-mère de Gaz du Cameroun




La nomination de l’ingénieur pétrolier prendra effet au 23 mars 2020

 

L’entreprise britannique Victoria Oil and Gas, qui développe essentiellement le champ gazier onshore Logbaba à Douala (Littoral-Cameroun) à travers sa filiale Gaz du Cameroun (GDC), a annoncé ce 11 mars la désignation de Roy Kelly (photo) au poste de directeur général.

Sa nomination prendra effet au 23 mars 2020. Il remplacera au poste Ahmet Dik, qui aura piloté GDC depuis la première production de gaz à Logbaba en 2012.

D’après les éléments officiels de sa biographie, le nouveau DG possède plus de 35 ans d’expérience managériale, commerciale et technique dans l’industrie énergétique internationale. Jusqu’à son recrutement à VOG, il était partenaire et directeur technique de Kerogen Capital, fonds de capital-investissement possédant plus de 02 milliards de dollars d’actifs dans l’énergie (dont le pétrole et le gaz).

Outre ses formations à l’université du pays de Galles (Bachelor of Science) et à L’université de Durham (MBA), Roy Kelly a également reçu une formation d’ingénieur pétrolier auprès de BP et d’autres compagnies pétrolières. Dans le cadre de sa carrière, il est mentionné qu’il a été responsable du conseil auprès de l’entreprise britannique RPS Energy Ltd, au sein de laquelle il a conduit des activités en Afrique de l’Ouest et au Cameroun. 

Ahmet Dik, sur le départ, restera au sein de VOG encore pendant 12 mois, le temps d’assurer la transition.

A la faveur de la désignation de Roy Kelly à la direction générale de VOG, Roger Kennedy, a indiqué, dans le communiqué publié ce jour, qu’il ne trouve pas de son côté utile d’avoir à la fois un président exécutif et un DG. Il assure qu’il deviendra par conséquent un président non exécutif.

Le champ gazier Logbaba, principal actif de VOG au Cameroun, est un champ onshore (à terre) situé dans la région du Littoral et en production depuis 2012. Gaz du Cameroun y produit du gaz naturel qu’il distribue à Douala, via un pipeline d’environ 50 km (49,6 km précisément) qui dessert les zones industrielles de Bassa et Bonabéri.

L’association mise sur pied pour le volet amont (exploration-production) à Logbaba comprend: GDC, opérateur avec une participation de 57%; la compagnie américaine RSM (38%) et la Société nationale des hydrocarbures du Cameroun (SNH) qui détient une participation de 5%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *