Résultats mitigés pour ExxonMobil au deuxième trimestre 2018




Le bénéfice net a certes progressé de 18% sur un an mais quand il est rapporté par action et ajusté des éléments exceptionnels, référence en Amérique du nord, il ressort à 0,92 dollar, inférieur au 1,27 dollar anticipé par les marchés, d’après les résultats présentés vendredi 27 juillet

 

ExxonMobil a annoncé vendredi, 27 juillet, des résultats mitigés au deuxième trimestre, marqués par une baisse de sa production d’hydrocarbures à un plus bas depuis près d’une décennie, en dépit d’un rebond des cours du baril de pétrole.

Le bénéfice net a certes progressé de 18% sur un an à 3,95 milliards de dollars mais quand il est rapporté par action et ajusté des éléments exceptionnels, référence en Amérique du nord, il ressort à 0,92 dollar, inférieur au 1,27 dollar anticipé en moyenne par les marchés.

Contrairement aux autres majors pétrolières, le géant américain n’a pas profité pleinement du redressement des prix du pétrole, dont le baril a évolué en moyenne à 74,4 dollars au deuxième trimestre contre 49,6 dollars un an plus tôt. Il ne valait encore que 66,8 dollars au premier trimestre.

Les cours du brut avaient chuté à partir de l’été 2014 mais s’étaient repris depuis, grâce notamment à l’accord de limitation de la production entre membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et pays non membres comme la Russie.

ExxonMobil explique avoir pâti d’une baisse de la demande de gaz naturel en Europe, des opérations de maintenance dans des raffineries en Arabie saoudite, en France, aux États-Unis (Texas) et au Canada notamment, et des effets de change défavorables liés à l’euro, à la livre britannique et au dollar.

Sa production d’hydrocarbures a diminué de 7%, tombant à 3,6 millions de barils équivalent pétrole par jour, principalement à cause d’une baisse de 10% des volumes de gaz naturel et une mise à l’arrêt de certains gisements. C’est le plus bas niveau depuis la fusion en 1999 entre Exxon et Mobil. Les analystes attendaient 3,83 Mb/j.

Rare bonne nouvelle, le chiffre d’affaires a bondi de 26,6% à 73,5 milliards de dollars, supérieur aux 72,58 milliards anticipés par les marchés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *