Résultat net trimestriel de 320 millions d’euros pour l’espagnol Gas Natural Fenosa




Le groupe énergétique a publié jeudi, 26 avril, un bénéfice net en hausse de 7,4% au premier trimestre, nourri par les ventes de gaz dont les prix ont augmenté cet hiver

 

Le groupe énergétique espagnol Gas Natural Fenosa a publié jeudi, 26 avril, un bénéfice net en hausse de 7,4% au premier trimestre, nourri par les ventes de gaz dont les prix ont augmenté cet hiver.

Le résultat net atteint 320 millions d’euros, nettement en-dessous des attentes des analystes compilées par le fournisseur d’informations financières Factset, qui espéraient en moyenne 472 millions. La hausse provient « principalement du bon comportement de l’activité de commercialisation de gaz et à une plus grande efficacité », explique l’entreprise dans un communiqué.

La société a profité de « l’augmentation des volumes de vente de GNL (gaz naturel liquéfié) à l’international dans un contexte de prix du gaz plus élevé pendant l’hiver ». Les perspectives « sont plus modérées pour les deuxième et troisième trimestre », précise Gas Natural.

Les bénéfices ont « souffert d’un impact négatif de 43 millions en raison des taux de change », mais le résultat net inclut une plus-value de 168 millions d’euros tirée de la vente de sociétés de distribution et de commercialisation de gaz en Italie. Le chiffre d’affaires progresse d’environ 5% à 6,4 milliards d’euros.

Dans la branche électricité, l’activité a pâti d’une baisse des marges en Espagne. La lourde dette nette financière a été réduite à 13 milliards d’euros contre 15,1 milliards au premier trimestre 2017.

Outre l’Espagne, Gas Natural est présent dans plus de 30 pays, en particulier au Mexique, au Brésil, au Chili, en Argentine et au Pérou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *