Renouvelables: subvention d’un million de dollars du SEFA pour cinq pays africains avant la COP26




Le soutien du Fonds des énergies durables pour l’Afrique est destiné à servir d’assistance technique pour améliorer le cadre réglementaire d’intégration des énergies renouvelables au réseau en Egypte, au Kenya, au Maroc, au Nigeria et en Afrique du Sud

 

Le Fonds des énergies durables pour l’Afrique (Sustainable Energy Fund for Africa, SEFA) va débloquer un million de dollars pour cinq pays africains avant la tenue de la 26e conférence annuelle de l’ONU sur le climat (COP26) qui aura lieu à Glasgow (Ecosse) du 1er au 12 novembre 2021. Le Royaume-Uni assure la présidence de la conférence cette année. 

L’annonce a été faite le 26 mai par la Banque africaine de développement (BAD), qui administre ce fonds spécial multi-bailleurs (Danemark, Suède, Espagne, Etats-Unis, Italie, Norvège, Royaume-Uni, Suède). 

Le financement servira d’assistance technique aux pays concernés pour leur permettre d’évaluer les lacunes de leurs cadres politiques, réglementaires et institutionnels, identifier des mécanismes de financement des projets d’énergies renouvelables, développer des approches pour accroître la contribution de la production d’énergie renouvelable connectée au réseau, a expliqué la BAD.

La subvention est issue de la Facilité de réponse rapide de la SEFA (SEFA Rapid Response Facility, SEFA RRF) et va soutenir des activités dans les pays africains qui participent au Conseil de la transition énergétique de la COP26 (COP26 Energy Transition Council).

Placé sous la coordination du président de la COP 26 Alok Sharma et la Représentante spéciale du SG de l’ONU pour l’énergie durable pour tous et Coprésidente d’ONU-Énergie Damilola Ogunbiyi, le Conseil de la transition énergétique a été lancé par le Royaume-Uni en septembre 2020 dans le cadre de sa présidence de la COP26.

Ledit Conseil comprend des institutions internationales concernées par le secteur de l’énergie et 22 pays dont cinq Etats africains: Egypte, Kenya, Maroc, Nigeria et Afrique du Sud.

Le SEFA a pour vocation de financer des projets de petite et moyenne envergure dans le domaine des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *