Afrique du Sud: le régulateur du secteur de l’énergie approuve une hausse des tarifs d’électricité entre 2019 et 2022




La National Energy Regulator of South Africa (NERSA) a autorisé la compagnie d’électricité publique Eskom à augmenter ses tarifs de 9,41% pour l’exercice fiscal 2019-2020, 8,1% pour l’exercice 2020-2021 et 5,22% pour 2021-2022

 

L’Autorité de régulation du secteur de l’énergie de l’Afrique du Sud (National Energy Regulator of South Africa, NERSA) a annoncé jeudi, 07 mars, avoir autorisé la compagnie d’électricité publique Eskom à augmenter ses tarifs de 9,41% pour l’exercice fiscal 2019-2020, 8,1% pour l’exercice 2020-2021 et 5,22% pour 2021-2022.

Eskom avait demandé une augmentation de 17,1%, mais l’industrie du pays avait fortement plaidé en faveur du rejet de sa demande par le régulateur.

Selon le Conseil des minéraux, si Eskom avait réussi, 40% des sociétés d’exploitation minière, d’affinage et de fusion auraient fermé leurs portes, tandis que la production annuelle d’or serait passée de 132 à 20 tonnes et 150 000 emplois directs auraient été perdus dans les secteurs de l’exploitation minière, de la fonte et de l’affinage.

Le fournisseur d’électricité cherche des solutions pour améliorer sa situation financière. Eskom, qui fournit 90% de l’électricité du pays et qui compte 50 000 employés, a une dette de 420 milliards de rands (environ 27 milliards d’euros). Le gouvernement sud-africain a annoncé, le 20 février dernier, un plan de sauvetage de 1,4 milliard d’euros par an pour aider l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *