RDC: les gestionnaires de la riposte contre le Covid-19 se plaignent des coupures d’électricité




Le Comité multisectoriel de la riposte à la pandémie de la Covid-19 en RDC (CMR) a alerté, le 07 janvier, de la récurrence des coupures d’électricité dans les différents centres de traitement du coronavirus

 

 

Les autorités chargées de la riposte à la pandémie de coronavirus en République démocratique du Congo (RDC) ont dénoncé, jeudi, des « coupures d’électricité » fréquentes dans les centres de traitement des malades.

« Les coupures d’électricité deviennent de plus en plus récurrentes dans les différents centres de traitement Covid-19 », a alerté le Comité multisectoriel de la riposte à la pandémie de la Covid-19 en RDC (CMR) dans son bulletin sur la situation épidémiologique.

Ce problème s’ajoute à beaucoup d’autres, a expliqué le chef de la riposte, le professeur Jean-Jacques Muyembe.

Début décembre 2020, le Pr Muyembe rappelait l’urgence de disposer de dispositifs de traitement, particulièrement pour des cas souffrant de problèmes respiratoires.

Les industries fournissant l’oxygène indispensable pour des cas sévères étaient dépourvues d’électricité.

En RDC, pour la journée de mercredi, les autorités ont affirmé avoir enregistré 251 nouveaux cas, dont 236 à Kinshasa, 6 dans le Haut-Katanga (sud-est), 6 au Sud-Kivu (est) et 3 en Ituri (nord-est).

Sur les 18 738 cas déjà enregistrés depuis le début de la pandémie en mars 2020, 610 sont décédés alors que 14 735 ont été guéris.

Vingt-quatre des 26 provinces congolaises sont affectées, mais la capitale Kinshasa demeure l’épicentre.

Depuis la mi-décembre, les autorités ont imposé un couvre-feu de 21h à 05h sur l’étendue du territoire national « pour casser la chaîne de transmission » de la maladie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *