Allemagne: projet de loi approuvé pour indemniser les entreprises RWE et Vattenfall suite à la décision de sortir du nucléaire




Des centaines de millions d’euros en vue pour RWE et Vattenfall. Le montant exact de l’indemnisation accordée par le gouvernement le 23 mai ne pourra être déterminé qu’une fois toutes les centrales nucléaires du pays seront fermées, soit en 2022

 

Le gouvernement allemand a approuvé mercredi, 23 mai, un projet de loi pour indemniser à hauteur de plusieurs centaines de millions d’euros les énergéticiens RWE et Vattenfall à la suite de sa décision de 2011 de sortir du nucléaire.

Le montant exact de l’indemnisation ne pourra être déterminé qu’une fois toutes les centrales nucléaires du pays fermées, soit en 2022. Mais le gouvernement table sur moins d’un milliard d’euros de dédommagements. Berlin met ainsi en oeuvre une décision de justice de 2016 donnant en partie raison aux producteurs d’énergie, qui réclamaient à Berlin des indemnités pour la sortie accélérée du nucléaire.

La justice allemande n’avait pas chiffré le montant de ces dédommagements, demandant au gouvernement de trouver un compromis avec les plaignants avant juin 2018. La plainte remontait à 2012: EON et RWE, ainsi que le suédois Vattenfall, troisième producteur d’énergie en Allemagne, s’estimaient lésés par la décision de Berlin de sortir de l’atome suite à l’accident de Fukushima en 2011.

L’Allemagne avait alors décidé de la fermeture immédiate de huit centrales, tandis que les neuf autres doivent cesser leurs activités d’ici 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *