Les présidents gabonais et équato-guinéen souhaitent un sommet extraordinaire de la Cemac sur la crise économique qui affecte la sous-région




Ali Bongo et Theodoro Obiang Nguema ont convenu, le 22 août, de la nécessité d’organiser un sommet extraordinaire afin de traiter des questions liées à la crise économique qui affecte les pays de la Cemac; sous-région au sein de laquelle cinq pays sur six sont producteurs de pétrole

 

Le Gabon et la Guinée équatoriale ont jugé opportun de convoquer un sommet d’urgence de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), suite à la persistance de la crise économique qui étrangle les six pays membres de cette institution sous-régionale, a annoncé mercredi, 23 août, la présidence gabonaise dans un communiqué.

Le chef d’Etat gabonais Ali Bongo Ondimba – par ailleurs président en exercice de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) – et le président équato-guinéen Theodoro Obiang Nguema Mbasogo ont convenu de la nécessité d’organiser ce sommet extraordinaire afin de traiter des questions liées à la crise économique, selon le communiqué publié au terme d’une visite de travail et d’amitié effectuée par le numéro un gabonais dans la capitale équato-guinéenne.

En attendant de tenir ce sommet, les deux chefs d’Etat ont estimé que la porte de sortie pour les économies de la sous-région réside dans la diversification de l’économie. Cinq des six pays membres de la Cemac sont producteurs de pétrole. Il s’agit du Gabon, du Cameroun, du Congo, de la Guinée équatoriale et du Tchad.

« Au terme de leur entrevue, Ali Bongo Ondimba et Obiang Nguema Mbasogo se sont félicités de l’excellence des relations entre ces deux Républiques sœurs et se sont réjouis de l’effectivité du traité d’amitié et de bon voisinage signé entre le Gabon et la Guinée équatoriale le 13 juin 2013 à Libreville », conclut le communiqué.

La rencontre s’inscrit dans le cadre d’une concertation permanente et régulière entre les deux chefs d’Etat. Elle vise à renforcer davantage la coopération bilatérale entre le Gabon et la Guinée équatoriale.

Le déplacement d’Ali Bongo Ondimba intervient six mois après sa dernière visite de travail dans ce pays voisin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *