Perte nette de 1,9 milliard d’euros en 2018 pour le groupe de services pétroliers TechnipFMC




La société, née de la fusion de l’américain FMC Technologies et du français Technip, a présenté ses résultats le 20 février

 

Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a plongé dans le rouge l’an dernier avec une perte de près de 2 milliards de dollars, conséquence de lourdes dépréciations et d’une provision pour couvrir ses problèmes judiciaires.

La société, née de la fusion en 2017 de l’américain FMC Technologies et du français Technip, a enregistré une perte nette de 1,9 milliard de dollars en 2018, après un bénéfice de 113 millions en 2017, a-t-elle annoncé mercredi soir dans un communiqué.

Le résultat a ployé sous de lourdes dépréciations d’actifs de 1,7 milliard de dollars, en particulier portant sur la valeur de certains navires. Le groupe a aussi passé une provision de 280 millions pour couvrir le règlement éventuel des enquêtes dont il fait l’objet. TechnipFMC rappelle en effet qu’il est la cible d’investigations de la part des autorités américaines, brésiliennes et françaises sur des faits présumés de corruption dans plusieurs pays dans le passé.

L’excédent brut d’exploitation (Ebitda) ajusté a pour sa part reculé de 22,5% à 1,5 milliard de dollars.

L’entreprise, comme le reste du secteur des services pétroliers, a souffert après la chute des cours de 2014, lorsque les grandes compagnies se sont mises à réaliser des économies et abandonner des projets. TechnipFMC espère toutefois entrevoir le bout du tunnel: les prises de commandes ont bondi de 40% en un an à 14,3 milliards.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *