L’Opep et ses alliés revoient leurs prévisions de demande de pétrole pour 2022 à la hausse à 4,2 mbj




Le cartel pétrolier et ses partenaires estimaient auparavant cette demande à 3,28 millions de barils par jour

 

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés (Opep+) ont relevé mercredi, 1er septembre, leur prévision de demande de brut alors que les Etats-Unis plaident pour une augmentation plus rapide de la production afin de soutenir son économie.

La prévision de la demande de pétrole pour 2022 a été revue à la hausse à 4,2 millions de barils par jour (bpj) contre 3,28 millions de bpj auparavant, selon deux sources au sein de l’Opep+.

L’Opep+ s’attend à ce que la demande mondiale de pétrole augmente de 5,95 millions de bpj en 2021 après une baisse record d’environ 9 millions de bpj en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, parmi lesquels la Russie, se sont réunis hier pour discuter de l’augmentation de 400 000 bpj convenue précédemment pour les mois à venir.

L’objectif a été maintenu.

L’administration de Joe Biden avait exhorté il y a trois semaines l’Opep+ à accroître davantage la production de pétrole afin de contrer la hausse des prix, perçue comme une menace à la reprise économique mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *