Egypte: la nouvelle raffinerie de Mostorod entrera en activité « au plus tard en mai » 2019 (Citadel Capital)




Les installations situées au nord du Caire permettront de produire 4,4 millions de tonnes de produits pétroliers par an

 

La nouvelle raffinerie de Mostorod, construite au nord de la capitale Le Caire, dans le complexe pétrolier de Mostorod, « produira 4,4 millions de tonnes de produits pétroliers par an », et entrera en fonction « au plus tard » en mai prochain, a confié à l’AFP Ahmed Heikal, président du groupe égyptien Citadel Capital.

Elle aura précisément la capacité de produire annuellement: plus de 850 000 tonnes d’essence, 2,3 millions de tonnes de gazole, 80 000 tonnes de gaz butane, 600 000 tonnes de kérosène, 450 000 tonnes de coke, 96 000 tonnes de soufre.

La nouvelle raffinerie sera gérée par la société égyptienne de raffinage (Egyptian Refining Company, ERC), une filiale de Citadel Capital, en partenariat avec l’entreprise publique Cairo Oil Refining Company.

Le projet, une fois livré, permettra de réduire le déficit de l’Egypte en produits pétroliers de 30 à 50%.

Les importations de pétrole et produits pétroliers de l’Égypte s’élevaient à environ 5,2 milliards de dollars en 2017. Selon M. Heikal, la production de Mostorod seule permettra à l’État d’économiser deux milliards de dollars par an d’achats de produits pétroliers.

Autre actualité dans le secteur du raffinage en Egypte, le ministre du Pétrole, Tarek el-Molla, a récemment annoncé la signature d’un accord pour agrandir la raffinerie de Midor au Caire, en vue d’une augmentation de la capacité de production de cette dernière de 60%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *