Cameroun: Noble Energy, opérateur du bloc gazier Yoyo, demande à ses actionnaires d’approuver l’opération avec Chevron




La réunion des actionnaires, pour examiner le rachat par Chevron des actions de la compagnie américaine, est prévue le 02 octobre

 

 

Noble Energy a officiellement convoqué une assemblée générale extraordinaire de ses actionnaires le 02 octobre 2020, pour approuver la fusion avec Chevron Corporation. «Le conseil d’administration de Noble Energy recommande à l’unanimité aux actionnaires de voter POUR la proposition de fusion», souligne un communiqué publié par la société.

Le 20 juillet dernier, les deux compagnies pétrolières américaines ont annoncé qu’elles avaient conclu un accord définitif pour le rachat de toutes les actions en circulation de Noble Energy, dans le cadre d’une transaction d’une valeur de 5 milliards de dollars, soit 10,38 dollars par action. L’accord prévoit que les actionnaires de Noble Energy obtiennent 0,1191 d’action de Chevron pour chaque action de Noble Energy, ainsi qu’une participation de 3% dans la nouvelle société issue de la fusion de Noble Energy avec la filiale de Chevron, Chelsea Merger Sub Inc. En incluant la dette de Noble Energy, la valeur totale de la transaction envisagée avec Chevron est évaluée à 13 milliards de dollars. 

Noble Energy, qui a son siège social à Houston, dans la ville de l’Etat du Texas (Etats-Unis), est opérateur du bloc gazier Yoyo au Cameroun, pour lequel la compagnie a signé un contrat de partage de production de 25 ans avec l’Etat en 2017.

En Afrique, en dehors du Cameroun, l’entreprise a des actifs importants en Guinée équatoriale. D’après les données rassemblées par la Chambre africaine de l’énergie, Noble Energy détient des participations dans le champ d’Alba (32% d’intérêt dans les revenus), le Bloc O (champs d’Alen avec 45% d’intérêt dans les revenus) et le Bloc I (champs d’Aseng avec 38% d’intérêt dans les revenus). “Ces actifs en Guinée équatoriale représentent 94 millions de barils d’équivalent pétrole de réserves prouvées développées et 38 millions de barils d’équivalent pétrole de réserves prouvées non développées”, affirme la chambre africaine de l’énergie.

A travers l’opération avec Noble Energy, Chevron compte surtout accroître son activité dans le pétrole de schiste américain et accéder aux ressources du champ gazier Leviathan (Israël) sur lequel Noble est associé.

A l’issue de la transaction, la major pétrolière américaine Chevron prévoit d’augmenter ses réserves de gaz et de pétrole de 18%, par rapport à celles dont elle disposait à fin 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *