Nigeria : Comment sera mis en œuvre Solar Power Naija

Le programme coordonné par l’Agence d’électrification rurale du Nigeria, dans le cadre de la relance post-Covid, a pour objectif d’installer 5 millions de systèmes solaires domestiques auprès de ménages ruraux non raccordés au réseau d’électricité

 

 

Dans le cadre du plan de relance économique post-Covid, le gouvernement fédéral nigérian a arrêté un budget de 2,3 trillions de nairas (5,6 milliards de dollars), sur lequel 10% seront prélevés et affectés au programme Solar Power Naija.

Ledit programme, déjà lancé et mis en oeuvre par l’Agence d’électrification rurale du Nigeria (Rural Electrification Agency en anglais, REA), a pour objectif d’installer 5 millions de systèmes solaires domestiques auprès de ménages ruraux non raccordés au réseau d’électricité. En tout, 25 millions de personnes devraient bénéficier de l’électricité fournie par ces systèmes solaires.

Pour réaliser cette ambition, le gouvernement a prévu une facilité à la Banque centrale du Nigeria, que des banques commerciales partenaires utiliseront pour fournir des prêts à long terme et à faible intérêt aux acteurs de la chaîne de valeur de l’énergie solaire hors réseau (distributeurs de systèmes solaires domestiques et développeurs de mini-réseaux) au Nigeria.

Huit banques commerciales figurent parmi les partenaires de la REA dans cette initiative: Access Bank, FCMB, Fidelity Bank, FSDH Merchant Bank, GTBank, Stanbic IBTC, Sterling Bank, Wema Bank.

Les entreprises qui bénéficieront des prêts rembourseront avec les revenus issus de la commercialisation de leurs services auprès des clients.

L’Agence d’électrification rurale du Nigeria estime qu’il s’agit d’une opportunité pour les fabricants et assembleurs de composants solaires, ainsi que les sociétés actives dans la distribution d’énergie solaire hors réseau.

Au niveau des retombées auprès de l’Etat, le programme devrait augmenter les recettes fiscales de 7 milliards de nairas par an (17,13 millions de dollars US) et 10 millions de dollars en substitution annuelle des importations, selon la REA.

L’Agence note aussi des bénéfices au niveau du développement de l’industrie manufacturière locale, et la main d’œuvre (250 000 nouveaux emplois envisagés dans ce secteur).

D’après les statistiques de la Banque mondiale, 85 millions de Nigérians (soit 43% de la population) ne bénéficient pas de raccordement au réseau national d’électricité. Le taux d’accès à l’électricité dans ce pays d’Afrique de l’Ouest est d’environ 36% en zones rurales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *