Niger: l’AFD va fournir un prêt de 23,5 millions d’euros pour la réalisation de la centrale solaire de Gorou Banda (20 MWc)




La convention de crédit y afférente a été adoptée par le Conseil des ministres du Niger le 20 décembre dernier

 

La France va accorder un crédit de 23,5 millions d’euros (26,8 millions de dollars) pour le financement partiel du projet de construction d’une centrale solaire photovoltaïque de 20 MWc sur le plateau de Gorou Banda près de Niamey, la capitale nigérienne.

Le projet de loi portant sur la ratification de ladite convention de crédit, signée le 31 octobre 2018 à Niamey entre le Niger et l’Agence française de développement (AFD), a été adopté le 20 décembre dernier par le gouvernement nigérien en conseil des ministres.

L’objectif de la convention, précise le communiqué du gouvernement, « est de faciliter l’accès à l’énergie à la population de la ville de Niamey et de ses environs grâce à la construction d’une centrale solaire photovoltaïque de 20 MWc au moyen d’une ligne de 20 kV d’environ 700 mètres ».

La centrale sera financée par l’AFD et l’Union européenne (UE), pour un montant total de 18,7 milliards de francs CFA (28,5 millions d’euros). Elle devrait entrer en service en 2021.

« La réalisation du présent projet permettra d’accroître la production nationale, de réduire le coût de la production d’énergie électrique et de favoriser le développement socio-économique de la zone du fleuve (Niamey, Dosso et Tillabéri) du Niger », précise l’AFD.

Au Niger, en dépit des ressources importantes dont dispose le pays (uranium, charbon minéral, énergie solaire et hydroélectricité avec le fleuve Niger), le taux d’accès à l’électricité était de 12,22% seulement en 2017, avec une forte dépendance vis-à-vis de l’extérieur, selon les statistiques officielles.

« L’objectif est d’avoir plus de 100 mégawatts dans notre mix énergétique d’ici 2021, faisant du Niger l’un des pionniers des pays de la sous-région en matière d’énergie solaire », selon le directeur de la Nigelec (Société nigérienne d’électricité), Alhassane Halid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *