Neuf producteurs indépendants d’électricité chinois présents sur le marché zimbabwéen

D’après l’Autorité de régulation de l’énergie, cinq d’entre eux entreprennent des projets d’énergies renouvelables et quatre autres des projets d’énergies non-renouvelables

 

L’Autorité de régulation de l’énergie au Zimbabwe (Zimbabwe Energy Regulatory Authority, ZERA) a salué, le 30 avril, la Chine pour son soutien au développement du secteur de l’énergie du Zimbabwe.

Le directeur exécutif de la ZERA, Eddington Mazambani, a rapporté que neuf producteurs d’énergie indépendants chinois mettaient actuellement en œuvre des projets de développement au Zimbabwe, cinq d’entre eux entreprennant des projets d’énergies renouvelables et quatre autres des projets d’énergies non-renouvelables.

M. Mazambani a indiqué que ces acteurs étaient sur le point de mettre en service la centrale électrique Zhongxin Electrical Energy (ZZEE), une centrale électrique à charbon d’une puissance de 50 MW à Hwange dans l’ouest du pays.

Cette centrale, construite par une entreprise mixte d’investisseurs chinois et zimbabwéens, injectera ces 50 MW dans le réseau national, contribuant à réduire les pénuries énergétiques au Zimbabwe.

Une ligne électrique de 13 km reliant la centrale de ZZEE à la Zimbabwe Power Company (ZPC) est actuellement en préparation, pour permettre l’injection de 25 MW dans le réseau dans un premier temps.

L’entreprise a obtenu une licence faisant d’elle l’un des nombreux producteurs d’électricité indépendants du pays en 2019, et elle est sur le point de livrer de l’énergie avant d’autres entreprises qui ont obtenu des licences avant elle.

Cette production d’électricité constituera la 1ère phase de 50 MW d’un projet de 320 MW au total, représentant un budget estimé à près de dix millions de dollars.

La contribution de la Chine au secteur zimbabwéen de l’énergie est louable, a indiqué M. Mazambani, rappelant que le géant asiatique Sinohydro avait achevé en 2018 l’expansion de la centrale électrique de la rive sud du barrage de Kariba, pour un coût de 533 millions de dollars, ajoutant une capacité de 300 MW à l’usine hydroélectrique.

La compagnie chinoise développe actuellement sa centrale thermoélectrique de Hwange, d’une capacité de 900 MW, pour augmenter sa capacité de production de 600 MW supplémentaires.

Ce projet, débuté en juin 2018, doit être achevé à la mi-2022, selon le calendrier prévu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *