La compagnie pétrolière espagnole Naturgy remporte un arbitrage à la Banque mondiale contre l’Egypte




D’après la nouvelle rendue publique lundi 03 septembre, l’Egypte a été condamnée à payer 1,7 milliard d’euros à Naturgy pour avoir coupé l’approvisionnement en gaz de son usine de liquéfaction de Damiette en 2014

 

Le groupe espagnol d’énergie Naturgy (ex-Gas Natural Fenosa) a annoncé lundi, 03 septembre, avoir gagné son arbitrage devant la Banque mondiale contre l’Egypte, condamnée à payer 1,7 milliard d’euros pour avoir coupé l’approvisionnement en gaz de son usine de liquéfaction de Damiette (environ 200 kilomètres au nord-est de la capitale Le Caire).

Présenté en 2014 devant le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI) de la Banque mondiale, l’arbitrage « condamne l’Egypte au paiement de 2,013 milliards de dollars (plus de 1,7 milliard d’euros), après impôts et avant intérêts », indique Naturgy dans son communiqué.

« Naturgy espère que cet arbitrage permettra de trouver un accord global et de mettre en valeur son investissement en Egypte à travers un accord commercial et le rétablissement de la fourniture de gaz à l’usine », poursuit le groupe espagnol.

Entrée en service en 2004, l’usine de liquéfaction de Damiette, contrôlée par Naturgy et l’italien Eni, avait vu son approvisionnement en gaz coupé en 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *