Le fonds souverain émirati Mubadala veut introduire en bourse 25% du capital du groupe pétrolier espagnol Cepsa




Cepsa espère que l’opération, dont le montant escompté n’a pas été communiqué, se déroulera durant le quatrième trimestre 2018 à la Bourse de Madrid

 

Le fonds souverain émirati Mubadala veut introduire à la Bourse de Madrid au moins 25% du capital du groupe pétrolier et gazier espagnol Cepsa, qu’il détient à 100% depuis 2011, a annoncé lundi Cepsa.

Cepsa espère que l’opération, dont le montant escompté n’a pas été communiqué, se déroulera durant le quatrième trimestre 2018. « Nous sommes fiers de notre collaboration avec Cepsa, qui est un investissement énergétique stratégique pour Mubadala et une référence nationale dans le secteur industriel espagnol », a affirmé dans un communiqué Musabbeh Al Kaabi du comité d’investissements de Mubadala.

Cette annonce constitue une étape « naturelle et stratégique pour Cepsa » qui s’est transformé « en un leader global dans un nombre important de marchés », s’est-il félicité.

L’introduction en Bourse offrira au groupe énergétique « un meilleur accès aux marchés de capitaux pour appuyer sa flexibilité financière », a-t-il aussi avancé.

En 2011, le groupe pétrolier français Total avait cédé sa participation de 48,83% dans Cepsa pour 3,7 milliards d’euros au fonds d’Abou Dhabi IPIC, qui a fusionné en 2017 avec Mubadala.

Cepsa est surtout actif dans le raffinage et la distribution pétrolière en Espagne mais aussi présent dans l’exploration et la production de pétrole et de gaz en Amérique latine et Afrique du Nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *