Mozambique: une centrale à gaz de 250 MW attendue à Nampula au T2 2023




Le projet est porté par la société britannique GL Africa Energy

 

La société britannique GL Africa Energy a signé, le 04 novembre dernier, un accord avec le gouvernement mozambicain pour construire et exploiter, en partenariat public-privé, une centrale électrique au gaz naturel liquéfié (GNL) de 250 mégawatts, dans la province mozambicaine de Nampula (nord-est).

« La centrale sera opérationnelle au deuxième trimestre 2023 et fournira de l’électricité à plus d’un demi-million de personnes », a affirmé à l’AFP Mamadou Goumble, directeur du groupe Janus Continental, la holding qui détient GL Africa Energy.

Le projet, qui a reçu l’aval du gouvernement, pèse près de 350 millions d’euros. Il sera développé en trois phases, dont une première de 50 MW qui sera suivie ultérieurement de 200 MW.

L’approvisionnement en électricité dans la province de Nampula est notamment un enjeu pour le secteur de la pêche. « C’est une activité économique clef dans la région, mais aujourd’hui les pêcheurs n’ont pas d’électricité pour conserver au froid le fruit de leur travail », explique M. Goumble, qui s’est récemment rendu sur place.

Le projet compte sur l’approvisionnement en gaz naturel tiré du gisement du bassin de la Rovuma, plus au nord. Il s’agit d’une des plus grandes réserves de gaz naturel en Afrique, dont l’exploitation est envisagée par les géants de l’énergie comme Eni, Total, ExxonMobil.

Pour la commercialisation de l’énergie produite à Nampula, GL Africa Energy a signé un contrat d’achat d’électricité de 30 ans avec l’entreprise publique d’électricité Electricidade de Mozambique (EDM) qui sera l’acheteur unique.

GL Africa Energy a investi dans plusieurs autres projets dans le secteur de l’énergie en Afrique australe et dans la région des Grands lacs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *