Cameroun: la mise en production du barrage de Memve’ele permettra à Eneo de réduire ses coûts de production, “jusqu’à un milliard” F CFA par mois




L’absence de l’énergie du barrage hydroélectrique, qui doit fournir 211 MW au Réseau interconnecté Sud (RIS), contraint l’opérateur à faire régulièrement recours aux centrales thermiques. La compagnie se dit dans l’attente depuis 2017

 

Le retard qu’accuse la mise en production du barrage hydroélectrique de Memve’ele – initialement prévu entrer en production en 2017 – contraint le concessionnaire du service de production et de distribution d’électricité à faire régulièrement “un recours plus important” aux centrales thermiques, “pourtant conçues comme des centrales d’appoint”, avons-nous appris auprès d’une source institutionnelle.

La mise en service de Memve’ele aura un impact “majeur pour le système électrique” du Cameroun, car il permettra “d’augmenter l’offre énergétique tout en réduisant les coûts de production sur le RIS”, explique Eneo dans une Note d’Information sur le service électrique au mois de février 2018, transmise à Energies Media.

Cette baisse des coûts de production pourra atteindre “jusqu’à un milliard par mois” (environ 1,5 million d’euros NDLR), affirme l’opérateur.

Le contrat d’exécution du barrage de Memve’ele a été signé entre le gouvernement camerounais et l’entreprise chinoise Sinohydro le 12 avril 2012, un peu moins de trois ans après le contrat de service conclu entre les deux parties. La pose de la première pierre par le président de la République a eu lieu le 15 juin 2012; et la mise en eau technique du barrage le 16 août 2016 par le ministère de l’Eau et de l’Energie (Minee). La réception provisoire partielle de l’ouvrage a quant à elle eu lieu le 08 février 2018. Mais la mise en production reste toujours attendue, en l’absence de la mise en place de toutes les lignes d’évacuation de l’électricité.

L’énergie fournie par Memve’ele (211 MW) doit être injectée dans le Réseau interconnecté Sud (RIS) à travers une ligne de transport d’électricité qui va de Nyabizan à Ebolowa (175 km) puis d’Ebolowa à Yaoundé; le tout sur une distance de près de 300 km.

Lors de la réception partielle, en février 2018, l’unité de coordination du projet avait indiqué que la ligne de transport de l’énergie sur le tronçon Nyabizan – Ebolowa, comprenant 294 pylônes, était déjà prête. La seconde, celle devant voir l’installation de 382 pylônes prévus pour porter les câbles entre Ebolowa et le poste de Nkolkoumou à Yaoundé, est encore en chantier.

Le barrage de Memve’ele est situé à Nyabizan – localité de l’arrondissement de Ma’an, département de la Vallée du Ntem – dans la région du Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *