Le Maroc s’intéresse au potentiel du gaz naturel liquéfié pour ses besoins énergétiques




Le cabinet de conseil en investissement Lixia Capsia Gestionis va conduire une étude à cette fin pour le compte du ministère de l’Energie, des Mines et du Développement durable

 

Le ministère de l’Energie, des Mines et du Développement du Maroc a reçu une subvention de l’Agence américaine pour le commerce et le développement (USTDA) pour réaliser une étude de faisabilité liée au développement des infrastructures d’importation et d’utilisation du gaz naturel liquéfié (GNL) sur le territoire.  

Le montant de la subvention n’a pas été précisé dans le communiqué publié par l’USTDA le 26 septembre dernier.

D’après le site leseco.ma, le projet concerné par l’étude consiste spécifiquement en “l’élaboration d’un terminal pour l’importation de GNL, d’une implantation de regazéification qui pourrait produire jusqu’à 5,3 milliards de mètres cubes de gaz naturel par an, ainsi qu’un pipeline.”

L’étude de faisabilité sera réalisée par le cabinet américain de conseil en investissement Lixia Capsia Gestionis, qui dispose d’un bureau au Maroc.

Elle fournira par ailleurs aux autorités marocaines des informations factuelles sur le rôle futur du GNL dans la mise en œuvre de la stratégie énergétique du royaume. Le projet créera des opportunités commerciales pour les entreprises américaines, précise l’USTDA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *