Maroc : deux projets de centrales solaires d’un total de 117 MW remportés par le français Voltalia




Les sites devant abriter ces centrales sont situés à Aïn Beni Mathar (69 mégawatts) et Guercif (48 mégawatts)

 

Le producteur indépendant français d’électricité renouvelable Voltalia s’est félicité, le 25 avril, de l’attribution de deux sites solaires au Maroc, dans la région de l’Oriental, pour une capacité totale de 117 MW. 

Les deux sites sont situés à Aïn Beni Mathar (69 mégawatts) et Guercif (48 mégawatts). Ces projets font partie d’un appel d’offres pour un programme d’allocation de sept sites (pour générer 400 MW) lancé en 2021 par le ministère marocain de la Transition énergétique et du Développement durable et l’Agence marocaine pour l’énergie durable (Masen). L’appel d’offres visait à favoriser le développement de projets solaires privés dans le royaume. 

D’après Voltalia, les deux centrales, une fois réalisées, permettront d’éviter l’émission d’environ 200 000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère. Elles assureront la fourniture en électricité pour environ 290 000 habitants. 

“Le démarrage de la construction est prévu fin 2023. Les revenus seront garantis par des contrats long-terme de vente d’électricité, à conclure avec des clients privés connectés au réseau public d’électricité”, a précisé le producteur français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *