Maroc : le contrat FEED du gazoduc du projet Tendrara pourrait être finalisé d’ici fin avril 2019 (Sound Energy)




Le contrat est élaboré par un consortium d’entreprises espagnoles. Le gazoduc de 120 km sera raccordé au gazoduc Maghreb-Europe qui permet d’acheminer le gaz naturel algérien en Espagne via le Maroc

 

Le consortium  Enagas, Elecnor et Fomento – toutes des entreprises espagnoles – avec lequel la société britannique Sound Energy est en discussion pour les infrastructures de traitement et de transport du gaz naturel du projet Tendrara, pourrait achever le contrat d’ingénierie d’avant-projet détaillé (FEED) du système de transport “d’ici fin avril 2019”, rapporte une source officielle de Sound Energy.

Le système de transport (gas export pipeline) consiste en un gazoduc de 120 km qui sera raccordé au gazoduc Maghreb-Europe. Ce dernier permet d’acheminer le gaz naturel algérien en Espagne, en passant par le Maroc.

Sound Energy indique que le contrat FEED de l’installation de traitement de gaz (central processing facility), toujours exécuté par le consortium, est quant à lui déjà réalisé.

Une fois les deux contrats FEED achevés, le consortium devrait prendre en charge l’investissement requis –  186 millions de dollars – pour le développement de ces infrastructures. En échange, Sound Energy prévoit de payer un tarif annuel en fonction du rendement de sa production et une redevance “n’excédant pas 45 millions de dollars par an”.

L’entreprise britannique a déjà achevé le forage de deux puits d’exploration dans la concession Tendrara, à l’est du Maroc. Les opérations menées sur le puits TE-10, et présentées le 28 janvier dernier, ont permis de récupérer du gaz à la surface confirmant la présence d’hydrocarbures mobiles dans le réservoir

TE-10 est le second puits d’exploration du programme de forage de trois puits dans la concession onshore Tendrara.

Les déblais de forages ont été collectés et envoyés pour analyse au Royaume-Uni, selon les données présentées par Sound Energy.

L’emplacement de TE-11, troisième et dernier puits du programme d’exploration, est déjà défini.

L’interprétation sismique et la modélisation devraient permettre de fournir une estimation des ressources en gaz au cours du premier trimestre 2019 ou du second trimestre.

Le puits TE-5, dans lequel une découverte d’hydrocarbures a déjà été faite, est ciblé pour le début de la production de Sound Energy au Maroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *