Maroc : le contrat d’achat d’électricité de la ferme éolienne de Jbel Lahdid signé




L’énergie sera achetée par l’ONEE. La ferme de 270 MW est développée par un consortium constitué par le marocain Nareva et l’italien Enel

 

 

Les entreprises marocaine Nareva et italienne Enel Green Power, réunies au sein d’un consortium, ont signé la convention de fourniture et d’achat d’électricité liée à la ferme éolienne de Jbel Lahdid (270 MW).

La convention a été signée le 31 décembre dernier avec l’Office national de l’électricité et de l’eau potable du Maroc (ONEE).

La ferme de Jbel Lahdid est située à environ 25 km au nord-est de la ville d’Essaouira. Sa mise en service, qui sera “progressive”, est prévue à partir du premier semestre 2023. L’investissement attendu dans le cadre de ce projet est d’environ 2,8 milliards de dirhams (environ 259,8 millions d’euros).

Les turbines éoliennes à implanter sur le site seront fournies par Siemens Gamesa, filiale éolienne de l’industriel allemand Siemens.

Le parc de Jbel Lahdid fait partie de la deuxième phase du Programme intégré de l’énergie éolienne du Maroc, qui cible le développement de plus de 850 mégawatts sur les 1 000 MW de l’ensemble du programme.

Outre Jbel Lahdid, cette phase comprend les parcs éoliens de Midelt (210 MW), Boujdour (300 MW) et Tiskrad (100 MW).

Le parc éolien de Midelt a été mis en exploitation commerciale en 2020. Les travaux du parc éolien de Boujdour ont démarré la même année.

Tous ces parc éoliens de la deuxième phase ont été attribués au groupement Nareva-Enel Green Power en 2016, à la suite d’un appel d’offres international. Le groupement avait été attributaire du développement, de la conception, du financement, de la construction, de l’exploitation et de la maintenance du Programme éolien intégré de 850 MW. 

La première phase portait sur une capacité de 150 MW, à travers le parc de Taza.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *