Madagascar: mise en service d’une première unité solaire de 8 MW à la mine d’ilménite de Tôlagnaro “dès 2022”




La mine accueillera aussi une installation d’énergie éolienne de 12 MW, dont le début des opérations est prévu en 2023. Les installations seront couplées à un système de stockage d’énergie par batterie lithium-ion de 8,25 MW

 

Le groupe minier anglo-australien Rio Tinto a annoncé, le 10 décembre dernier, la pose de la première pierre du projet de centrale de production d’énergie solaire et éolienne pour la fourniture d’énergie à la mine d’ilménite de Tôlagnaro.

D’après Rio Tinto, l’installation d’énergie solaire, de 8 MW, sera mise en service dès 2022. Puis suivra l’installation d’énergie éolienne, de 12 MW, en 2023. Les installations seront couplées à un système de stockage d’énergie par batterie lithium-ion de 8,25 MW. 

La mine d’Ilménite de Tôlagnaro est située près de la ville de Fort-Dauphin, dans la région d’Anosy (sud-est de Madagascar). Elle est exploitée par QIT Madagascar Minerals (QMM), coentreprise entre Rio Tinto (80%) et le gouvernement malgache (20%). 

Le projet de centrale hybride solaire et éolienne pour l’alimentation des opérations de la mine avait été annoncé en juillet.

L’exécution du projet a été confiée à CrossBoundary Energy (CBE), avec qui QMM a également signé un contrat d’achat d’électricité de 20 ans. 

D’après le groupe minier, la centrale hybride permettra “de répondre à la totalité de ses besoins d’électricité pendant les périodes de pointe, et jusqu’à 60% de sa consommation annuelle d’électricité, ainsi que pour réduire ses émissions annuelles de dioxyde de carbone d’environ 26 000 tonnes. En outre, l’hybridation de son alimentation électrique réduira les achats de fioul lourd de QMM jusqu’à 8 500 tonnes par an.”

L’énergie fournie par QMM aux habitants (environ 80 000 personnes) de la ville de Fort-Dauphin sera aussi remplacée par cette électricité renouvelable. 

Rio Tinto place le projet dans le cadre de ses objectifs pour l’atteinte de la neutralité carbone d’ici 2023. 

Reaction(s) :

  1. Bonjour,
    Etant originaire de cette région, je ne peux que féliciter l’initiateur de ce beau projet, surtout pour QMM.
    Mon attention est par contre est attiré par le dernier paragraphe de cet artcile, je cite « L’énergie fournie par QMM aux habitants (environ 80 000 personnes) de la ville de Fort-Dauphin sera aussi remplacée par cette électricité renouvelable »
    Je suis curieux de savoir quels sont les 80 000 habitants qui en bénéficient de l’élétricité de QMM? Les employés de QMM? Quelle frange de la population d’Anosy?
    Quels seraient les critères pour bénéficier ce remplacement par cette électricité renouvelable?
    Comme le délestage est bel bien chrônique partout à Madagascar, y inclu dans le territoire d’Anosy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *