Cameroun: la loi de Finances modifiée entrevoit de meilleures recettes pétrolières en 2018 grâce à la hausse des cours




Selon un correctif budgétaire signé par le président de la République le 04 juin, le Cameroun table sur des revenus pétroliers de l’ordre de 469 milliards de francs CFA (837,5 millions de dollars américains) en 2018 contre 387 milliards F CFA comme initialement retenu lors de la promulgation de la loi de Finances

 

Comme pour les autres pays producteurs, la remontée actuelle des cours du pétrole profite au Cameroun, où les autorités n’ont pas tardé à réagir en dévoilant cette semaine une nouvelle prévision de collecte de revenus plus importante qu’initialement prévu dans ce secteur au cours de cette année.

Selon un correctif budgétaire approuvé par le président Paul Biya, à mi-parcours de l’exécution de la loi de finances de l’exercice de 2018, lundi 04 juin, un montant de 469 milliards de francs CFA (837,5 millions de dollars américains) de revenus pourra être généré dans le secteur pétrolier et permettre de répercuter sur les ressources publiques la remontée des cours mondiaux de l’or noir.

Les prévisions de collecte initiales de ces revenus s’établissaient à 387 milliards de francs CFA (plus de 691 millions de dollars) dans la loi de finances promulguée le 20 décembre 2017.

La hausse est chiffrée à 82 milliards de francs CFA (plus de 146,4 millions de dollars), en comparant les deux estimations.

En 2017, le Cameroun a affiché une production de 27,72 millions de barils de brut après avoir réalisé 33,69 millions de barils l’année précédente, selon les estimations officielles.

Selon la Société nationale des hydrocarbures (SNH), l’opérateur étatique du secteur, cette baisse de production est justifiée par deux facteurs : une baisse des investissements consécutive à la chute des prix vécue au cours des trois dernières années; et un déclin des champs en exploitation.

L’ordonnance du 04 juin 2018 « modifiant et complétant certaines dispositions de la loi N°2017/021 du 20 décembre 2017 portant loi de Finances de la République du Cameroun pour l’exercice 2018 » revoit aussi à la hausse l’enveloppe globale du budget public, désormais fixé à 4 689,5 milliards de francs CFA (plus de 8,3 milliards de dollars), contre 4 513,5 milliards de francs (plus de 8,05 milliards de dollars) initialement.

Ce budget se compose de 3 324 milliards de francs CFA (près de 6 milliards de dollars) de recettes propres, contre 3 175 milliards de francs (plus de 5,6 milliards de dollars) initialement; et de 1 365,5 milliards de francs (plus de 2,4 milliards de dollars) d’emprunts et dons, initialement établis à 1 338,5 milliards de francs (plus de 2,3 milliards de dollars).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *