Liquéfaction du gaz naturel: le FLNG Coral Sul en route vers les eaux profondes du Mozambique




La cérémonie officielle de baptême et de départ de la plateforme a été organisée lundi, 15 novembre, au chantier naval de Samsung Heavy Industries, en présence des chefs d’Etat mozambicain et sud-coréen

 

Le groupe énergétique italien Eni a organisé lundi, 15 novembre, la cérémonie officielle de baptême et de départ vers les eaux mozambicaines de la plateforme de liquéfaction flottante de gaz naturel (Floating Liquefied Natural Gas, FLNG) Coral Sul, de source officielle. 

L’événement a eu lieu sur le site du chantier naval de Samsung Heavy Industries (SHI) à Geoje, en Corée du Sud, en présence des chefs d’Etat mozambicain (Filipe Jacinto Nyusi) et sud-coréen (Moon Jae-in).

Les travaux de construction de la plateforme avaient été confiés à un consortium formé par l’entreprise sud-coréenne SHI, la française Technip et la japonaise JGC Corporation. Ces travaux, démarrés en 2018, “ont été achevés dans les délais et les coûts”, s’est félicitée Eni lundi.

Coral Sud est la “première installation flottante de liquéfaction de gaz naturel jamais déployée dans les eaux profondes du continent africain”, selon le communiqué publié par l’entreprise italienne.

Coral Sul sera amarrée dans le bassin de la Rovuma, au large au large de la province de Cabo Delgado (nord du Mozambique). La plateforme exploitera des puits situés dans une profondeur d’eau d’environ 2000 mètres.

La plateforme disposera d’une capacité de liquéfaction de gaz de 3,4 millions de tonnes par an. Le début de production à partir de Coral Sul est envisagé au second semestre 2022 (non pas le premier semestre comme l’avait présenté le gouvernement mozambicain le 05 novembre), a souligné Eni.

Coral (d’où le nom de baptême de la plateforme est tiré), ainsi que Mamba Complex et Agulha sont les trois gisements de gaz découverts entre 2011 et 2014, dans le bassin de la Rovuma. Ces trois gisements, qui font partie de la Zone 4 (Area 4), ont un potentiel estimé à 2 400 milliards de mètres cubes de gaz naturel en place.

Sur le gisement Coral, l’objectif est de mettre en production 450 milliards de mètres cubes de gaz. 

La concession de la Zone 4 est exploitée par Mozambique Rovuma Venture (70%), aux côtés de la société sud-coréenne Kogas (10%), la portugaise Galp Energia (10%) et la Société nationale des hydrocarbures du Mozambique ENH (10%).

Mozambique Rovuma Venture est une entité formée par le groupe italien Eni, l’américain ExxonMobil et le groupe chinois CNPC (28,6%).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *