Libye: production normale sur le champ pétrolier El-Feel




Des combats avaient éclaté sur le site contraignant la Compagnie nationale de pétrole à suspendre la production; avant de la relancer le 28 novembre

 

La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé, le 28 novembre dernier, la reprise de la production sur un champ pétrolier du sud-ouest du pays, après une brève suspension en raison de combats sur le site.

La NOC a rapporté « la reprise de la production sur le champ d’El-Feel le 28 novembre après la cessation des activités armées », selon un communiqué publié sur son site internet.

Des combats avaient éclaté la veille lorsque « des groupes armés » ont attaqué le champ pétrolier, selon les forces loyales au maréchal Khalifa Haftar, qui ont pris le contrôle du site en début d’année.

Les forces du maréchal Haftar, homme fort de l’est libyen, sont en conflit avec le Gouvernement d’union nationale (GNA), basé à Tripoli et reconnu par l’ONU. Elles ont accusé les « milices du GNA » d’être derrière l’attaque – qui n’a pas été revendiquée – et affirmé avoir répliqué avec des « raids aériens ».

« Je rappelle à toutes les parties que les champs pétroliers et gaziers de la Libye sont une source de revenu vitale pour tous les Libyens », a déclaré le patron de la NOC, Mustafa Sanalla. « Ils ne doivent pas être une cible militaire ».

« Tout affrontement près de nos installations nous force à cesser la production pour garantir la sécurité de nos personnels. Si la production cesse, tous les Libyens perdent », a averti M. Sanalla.

Le champ pétrolier d’El-Feel, une joint-venture entre la NOC et l’Italien ENI, produit 70 000 barils/jour (b/j).

La production nationale de pétrole, principale source de revenus du pays, est estimée à 1,25 million b/j en moyenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *