Libye: la production de pétrole brut tombe en deçà de 780 000 bpj la première semaine de janvier




Par rapport à la production de novembre 2021 (1,14 million de barils par jour), les chiffres de début janvier 2022 sont le résultat du blocage de champs pétroliers à l’ouest depuis décembre et de travaux de maintenance lancés sur un pipeline à l’est

 

La production de pétrole en Libye est actuellement d’environ 780 000 barils par jour contre 880 000 barils par jour fin décembre, d’après une source de la Compagnie pétrolière nationale de Libye (NOC), citée par Argus Media

La production libyenne de pétrole est tombée en deçà de 800 000 barils par jour début janvier à cause des fermetures provoquées par le blocus sur quatre champs pétroliers dans l’ouest du pays depuis décembre et les travaux de maintenance sur un pipeline reliant deux champs (Samah et Dahra) au terminal d’Es Sider à l’est. 

Des hommes affiliés aux Gardes des installations pétrolières (GIP) en Libye ont fermé de force, le 20 décembre dernier, quatre champs pétroliers (al-Charara, al-Feel, al-Wafa et al-Hamada), faisant perdre à la Libye plus de 300 000 barils par jour selon la NOC.

Les travaux de maintenance, qui réduisent la production de 200 000 barils par jour, sont quant à eux assurés par Waha Oil, filiale de la NOC. Ils ont été initiés le 02 janvier pour une durée d’une semaine. 

A cause de sa situation sécuritaire fragile, le pays membre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) est exempté des coupes de production imposées aux autres producteurs membres du cartel ou partenaires.

Selon les chiffres de l’Opep, le pays d’Afrique du Nord a pompé 1,14 million de barils de pétrole brut par jour en novembre 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *