Liberia: financement de la BAD pour une centrale hydroélectrique de 9,34 MW




La centrale, qui s’inscrit dans le cadre du projet REEL (Renewable Energy for Electrification of Liberia), est prévue sur le fleuve Saint John, au niveau des chutes de Gbedin, dans le comté de Nimba

 

Le responsable bureau-pays de la Banque africaine de développement (BAD) pour le Libéria, Orison Amu (photo, g), a signé, le 29 janvier à Monrovia, une convention de financement avec le ministre libérien des Finances et de la Planification du développement, Samuel D. Tweah (photo, d), pour la mise en oeuvre du projet d’énergies renouvelables pour l’électrification du Liberia (Renewable Energy for Electrification of Liberia, REEL Project).

Le projet REEL prévoit l’aménagement d’une centrale hydroélectrique au fil de l’eau, d’une capacité de 9,34 MW, sur le fleuve Saint John, au niveau des chutes de Gbedin, dans le comté de Nimba (région Nord du Liberia).

D’après les spécifications techniques de la BAD, la centrale “reliera la ligne transfrontalière Liberia-Côte d’Ivoire existante par le biais d’une ligne d’évacuation 33 kV de 8 km de long”. Elle permettra l’extension du réseau aux localités isolées et aux zones reculées.

Le coût du projet REEL est estimé à 33,64 millions d’euros et devrait être exécuté dans un délai de 04 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *