Kenya: le taux d’accès à l’électricité est passé de 28% à 60% entre 2013 et 2017 (Uhuru Kenyatta)




Le président kenyan a participé, le 30 janvier, à une table ronde sur l’énergie organisée par la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique à Addis-Abeba

 

En quatre ans (2013-2017), le taux d’accès à l’électricité au Kenya est passé de 28% à 60%, selon le président de ce pays d’Afrique de l’est, Uhuru Kenyatta (photo), qui en a donné l’indication dans un exposé présenté au cours d’une table ronde sur l’énergie organisée le 30 janvier 2018 à Addis-Abeba (Ethiopie).

Le président Macky Sall du Sénégal a également pris la parole au cours de cette table ronde, pour souligner l’intérêt de l’interconnexion des réseaux électriques entre les pays africains et la mutualisation des ressources énergétiques transfrontalières.

La rencontre, organisée par la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique  (CEA) en marge du 30e sommet de l’Union africaine, était inscrite dans le cadre d’un “Forum des entreprises et de l’investissement en Afrique”.

En plus de l’énergie, ce Forum a permis l’organisation d’autres tables rondes, sur le commerce et la diversification, l’agro-industrie et la santé.  

Y ont pris part: des chefs d’État et de gouvernement dont le président en exercice de l’UA, Paul Kagamé du Rwanda; des ministres africains, de hauts fonctionnaires de l’Organisation des Nations unies et “d’autres parties prenantes”, d’après la CEA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *