Kenya: la société du projet hydroélectrique Kaptis compte mobiliser un financement en dette de 30 millions de dollars




EAIF et Finnfund ont été choisis pour piloter l’opération de levée de fonds. La société de ce projet de 15 MW compte elle apporter 14 millions de dollars en capitaux propres. Closing financier prévu en 2020

 

Emerging Africa Infrastructure Fund (EAIF) a informé, le 16 avril, avoir été choisi comme co-chef de file, aux côtés de l’investisseur finlandais Finnfund, pour arranger un financement en dette de 30 millions de dollars pour le projet hydroélectrique Kaptis (15 MW), prévu à l’ouest du Kenya.

Le projet est piloté par la société Tembo Power, domiciliée à l’île Maurice, avec deux partenaires: le gestionnaire d’investissements sud-africain Metier et la société sud-africaine WK Power. Les trois acteurs prévoient de mettre 14 millions de dollars de capitaux propres dans le projet hydroélectrique Kaptis.

Selon les prévisions de Tembo Power, le projet pourrait être achevé d’ici fin 2022. Le closing financier et le démarrage des travaux sont prévus cette année 2020.

EAIF – désigné co-chef de file de la mobilisation du financement en dette – est géré par le gestionnaire d’actifs Ninety One (ancien Investec Asset Management). Le fonds appartient au Groupe de développement des infrastructures privées (PIDG), une organisation multi-donateurs basée au Royaume-Uni.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *