Honeywell enregistre un bénéfice net de 2,34 milliards de dollars au troisième trimestre 2018




Cela représente une hausse de 73,8% sur un an pour le groupe industriel américain

 

Le groupe industriel américain Honeywell a abaissé vendredi, 19 octobre, ses prévisions annuelles afin de refléter l’indépendance donnée à deux de ses activités mais a également fait part de solides résultats trimestriels profitant de la forte demande pour les équipements destinés à l’aéronautique.

Lors du troisième trimestre écoulé, Honeywell a dégagé un bénéfice net de 2,34 milliards de dollars, en hausse de 73,8% sur un an, ce qui s’est traduit par un bénéfice par action ajusté de 2,03 dollars contre 1,99 dollar attendu par les marchés financiers. Le chiffre d’affaires a pour sa part augmenté de 6,3% à 10,76 milliards de dollars contre 10,75 milliards anticipés, tiré par une hausse des revenus dans les quatre divisions du groupe.

L’activité aéronautique, la plus importante du groupe (37,4% du chiffre d’affaires), a vu ses ventes trimestrielles progresser de 10,2% à 4,03 milliards de dollars, en raison d’une forte demande pour les pièces détachées et des services de maintenance sur fond de hausse du trafic aérien.

L’activité de matériaux de performance, dont les produits sont notamment utilisés dans le raffinage pétrolier, a enregistré une hausse de ses recettes de 2,7% à 2,64 milliards de dollars lors des trois derniers mois.

Honeywell prévoit désormais des ventes pour 2018 comprises entre 41,7 et 41,8 milliards de dollars pour un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, de 7,95 à 8 dollars. Il y a trois mois, le chiffre d’affaires devrait être de 43,1 à 43,6 milliards de dollars et le bénéfice par action de 8,10 à 8,20 dollars. La croissance organique des revenus devrait, elle, être d’environ 6% contre de 5 à 6% auparavant.

Tous ces changements découlent du fait que Honeywell a opéré récemment la scission de deux activités: la division fabriquant des systèmes pour l’industrie des transports, rebaptisée Garrett Motion, a pris son indépendance le 1er octobre, tandis que la branche spécialisée dans la sécurité (services d’automation et de contrôle) et technologies pour le secteur immobilier, Resideo Technologies, va voler de ses propres ailes à compter du 29 octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *