Egypte: la hausse des prix de l’électricité envisagée en juillet « n’excédera pas 14,9% » (ministre de l’Electricite)




C’est la moyenne des hausses du prix de l’électricité, toutes tranches confondues, entreprises et particuliers inclus, a expliqué mardi 21 mai le ministre de l’Électricité Mohamed Hamed Chaker

 

Les prix de l’électricité vont de nouveau augmenter en Égypte dès juillet de 14,9% en moyenne dans le cadre d’une politique de réforme visant à stimuler l’économie, a annoncé mardi 21 mai le ministre de l’Électricité Mohamed Hamed Chaker.

Ces hausses attendues devraient prendre effet à partir de juillet, couvrant l’année budgétaire 2019/2020, a dit le ministre égyptien lors d’une intervention à la télévision égyptienne. Les mesures annoncées font partie d’un plan d’austérité et de coupes dans les subventions publiques, entamé en 2016, pour l’obtention la même année d’un prêt de 12 milliards de dollars (10,7 milliards d’euros) de la part du Fonds monétaire international (FMI).

« L’augmentation n’excédera pas 14,9% », a affirmé M. Chaker, qui faisait référence à la moyenne des hausses du prix de l’électricité, toutes tranches confondues, entreprises et particuliers inclus.

Les hausses, annoncées pendant le mois de jeûne du ramadan, font suite à d’autres augmentations décidées en 2017 et 2018, concernant l’électricité, les carburants mais aussi les tickets de métro.

Selon le FMI, ces mesures « sont essentielles pour encourager une utilisation efficace de l’énergie » et pour favoriser « les dépenses hautement prioritaires dans les domaines de la santé et de l’éducation ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *