La Guinée Equatoriale pourrait bientôt exporter du gaz naturel liquéfié au Togo




Les deux pays ont signé un mémorandum d’entente pour l’étude des possibilités d’importation de GNL de la Guinée Equatoriale pour la production d’électricité dans ce pays d’Afrique de l’Ouest

 

La Guinée Equatoriale et le Togo sont désormais liés par un protocole d’accord en vue de faciliter l’exportation de gaz naturel liquéfié (GNL) du pays d’Afrique centrale vers l’Afrique de l’Ouest, a informé le ministère équato-guinéen des Mines et des Hydrocarbures lundi, 09 avril.

Gabriel Mbaga Obiang Lima (photo), ministre des Mines et des Hydrocarbures de Guinée Equatoriale, et Marc Dèdèriwè Abli-Bidamon, ministre togolais des Mines et de l’Energie ont signé un mémorandum d’entente à cette fin “la semaine dernière”, souligne le communiqué.

L’entente permet de mettre en place un cadre pour les importations de GNL du Togo en provenance de la Guinée Equatoriale. “L’accord fait partie de l’initiative LNG2Africa, au sein de laquelle la Guinée équatoriale promeut l’utilisation en Afrique du gaz naturel produit et traité sur le continent”. Dans le cadre de l’accord, le Togo devra mener des études pour  l’importation, la regazéification du GNL et son utilisation pour la production d’électricité, précise le document.

“La Guinée Equatoriale est engagée à travailler avec les pays voisins de la région pour trouver des solutions au bénéfice de tous. Nous espérons conclure un partenariat solide avec le Togo”, a déclaré Gabriel Mbaga Obiang Lima, cité dans le texte.

En Afrique de l’Ouest, la Guinée Equatoriale est également liée au Burkina Faso dans le domaine de la commercialisation de GNL depuis le 18 septembre 2017. Une mise à jour du dossier a été rendue publique.

“Avant la signature avec son homologue togolais, Gabriel Mbaga Obiang Lima a rendu visite au ministre de l’Energie du Burkina Faso, Bachir Ismael Ouedraogo. Les deux ministres et leurs équipes techniques ont travaillé sur la mise en oeuvre du mémorandum d’entente signé en septembre 2017, également dans le cadre de l’initiative LNG2Africa. Les parties ont présenté un plan détaillé afin de fournir le GNL à des centrales électriques au Burkina Faso. Une fois le plan validé, le Burkina Faso sera immédiatement être approvisionné en GNL provenant de la Guinée Equatoriale”, avons-nous appris.

D’après les données disponibles, la Guinée Equatoriale a exporté près de 4,3 milliards de m3 de gaz sous forme liquéfiée (GNL) en 2016 (chiffres de BP), ce qui en faisait en cette année-là le 16e exportateur de GNL au monde après les États-Unis.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *