Guinée équatoriale: AMPCO envisage une unité de conversion du méthanol en essence

Le projet permettra de mieux rentabiliser le potentiel gazier de la Guinée équatoriale selon le président de AMPCO, Paul Moschell

 

Atlantic Methanol Production Company LLC (AMPCO), qui exploite une usine de méthanol sur l’île de Bioko en Guinée équatoriale, compte aussi y implanter une unité de conversion du méthanol en essence et d’autres produits dérivés. 

Le projet a été présenté par Paul Moschell, president de la société AMPCO, au ministre équato-guinéen des Mines et des Hydrocarbures, Gabriel Mbega Obiang Lima (photo, g), lors d’une audience tenue à Malabo entre les deux personnalités le 22 janvier dernier.

Le projet vise à mieux rentabiliser le potentiel gazier de la Guinée équatoriale, a commenté Paul Moschell. Il a également dit soutenir le gouvernement équato guinéen dans l’Année de l’investissement 2020: une initiative du ministère des Mines et des Hydrocarbures (MMH) pour impulser des investissements et partenariats dans le domaine de l’énergie.

L’usine de Méthanol d’AMPCO est en production depuis 2001. Elle fournit plus de 1 million de tonnes métriques de méthanol par an, exporté principalement vers le continent américain, l’Asie et l’Europe.

AMPCO est détenue par la compagnie américaine Marathon Oil Corporation (45%), la société américaine Noble Energy (45%) et la société nationale équato-guinéenne de gaz naturel Sonagas (10%).

La Guinée équatoriale a enregistré une production brute de gaz de 13 milliards de m3 en 2018. Le pays d’Afrique centrale détient des réserves de gaz naturel prouvées d’environ 9 TCF (254,85 milliards de m3).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *