Guinée équatoriale: l’étude de faisabilité de l’usine de production de dérivés du méthanol attendue mi-juin 2020




L’étude a été confiée par AMPCO et le ministère des Mines et des Hydrocarbures à la société américaine Nexant

 

 

La société américaine Nexant, attributaire du contrat de l’étude de faisabilité de l’usine de production de dérivés du méthanol – précisément du formaldéhyde – en Guinée équatoriale, devrait livrer ce travail à la mi-juin 2020, selon le communiqué officiel publié dans la première quinzaine du mois de mai et relatif à ce contrat.

L’usine est prévue dans le complexe industriel de Punta Europa, sur l’île de Bioko, à proximité de la capitale Malabo.

Le contrat a été attribué à Nexant par le ministère des Mines et des Hydrocarbures et AMPCO.

Atlantic Methanol Production Company LLC (AMPCO) exploite une usine de méthanol sur l’île de Bioko en Guinée équatoriale.

Le projet d’usine de formaldéhyde fait partie de l’Année de l’investissement 2020. Il avait été convenu lors d’une audience en janvier entre le président équatoguinéen, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, le ministre des Mines et des Hydrocarbures, Gabriel Mbaga Obiang Lima, le président du conseil exécutif de Marathon Oil Corporation, Lee Tillman et le vice-président de la compagnie pétrolière américaine, Mitch Little.

L’Année de l’investissement 2020 est une initiative du ministère des Mines et des Hydrocarbures (MMH) pour impulser des investissements et partenariats dans le domaine de l’énergie.

Le formaldéhyde (méthanal) est une substance chimique qui se présente à température ambiante sous forme de gaz incolore. Il est utilisé comme désinfectant, agent conservateur en nutrition animale, fixateur, liant dans des résines (produits de bricolage, entretien, revêtements des murs, sols, meubles, plastiques, etc).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *