La Grande-Bretagne compte limiter les véhicules à essence et diesel sur sol d’ici 2040




L’intention est de mettre fin à la vente de ces véhicules à ladite période; et de les bannir des routes dix ans plus tard, a annoncé le gouvernement britannique mercredi

Le gouvernement britannique a annoncé le 26 juillet la fin des ventes de voitures à moteur essence ou diesel à partir de 2040 avec l’intention de les bannir des routes dix ans plus tard.

Le ministre britannique de l’Environnement, Michael Gove, a déclaré à la BBC que la mesure figurait dans le programme du Parti conservateur et serait donc bien appliquée.

D’après le Daily Mail, les autorités locales pourront par ailleurs taxer les véhicules diesel à partir de 2020 si la qualité de l’air de n’améliore pas d’ici-là.
Michael Gove a seulement indiqué que les véhicules à moteur diesel seraient interdits sur certains tronçons où la pollution est élevée.

En début mai 2017, le gouvernement britannique a publié la première version de son plan pour l’amélioration de la qualité de l’air. Le document, rédigé conjointement par le ministère de l’Environnement et le ministère des Transports, fait de la lutte contre les rejets de dioxyde d’azote par la circulation routière la priorité “la plus immédiate” pour réduire les taux de pollution atmosphérique dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *