Cameroun: GDC espère recouvrer la totalité de ses créances auprès d’ENEO “au plus tard à la fin du second trimestre 2018”




Entre début janvier et mi-février, l’opérateur de production et distribution de l’électricité a réduit son ardoise de 3,7 millions de dollars. Il reste encore une facture de 05 millions de dollars représentant des approvisionnements en gaz naturel impayés

 

Gaz du Cameroun S.A., filiale de la société britannique Victoria Oil and Gaz PLC (VOG), a annoncé la semaine dernière à ses actionnaires la réduction de la dette due par l’opérateur ENEO dans le cadre d’approvisionnements en gaz naturel impayés.

Entre début janvier et le 16 février 2018, date de publication du Rapport sur les activités du quatrième trimestre 2017 et les perspectives 2018, la dette d’Eneo envers la compagnie pétro-gazière a été réduite de 3,7 millions de dollars.

“Lors de notre mise à jour du 05 janvier 2018, nous avions indiqué qu’ENEO était débiteur de 8,7 millions de dollars. Nous sommes heureux d’annoncer qu’au moment de cette publication [le rapport susmentionné du 16 février, NDLR], cette créance brute a été ramenée à 05 millions de dollars. Nous nous attendons à ce que le solde soit réglé au plus tard à la fin du deuxième trimestre 2018”, espère GDC.

En début d’année, compte tenu de sa dette et de nombreux impayés de ses clients, principalement les administrations publiques, ENEO avait décidé de ne pas renouveler son contrat d’approvisionnement en gaz naturel auprès de la filiale camerounaise de VOG.

Gaz du Cameroun a été immédiatement affectée par la mesure, étant donné que les approvisionnements d’Eneo représentent plus de la moitié du gaz produit à partir du champ de Logbaba. Entre le 1er janvier et le 31 décembre 2017, les livraisons à Eneo ont représenté 53% des ventes de gaz de Logbaba.

“Le gouvernement camerounais, ENEO, Altaaqa Global – fournisseur de générateurs au gaz naturel utilisés par Eneo –  et GDC mènent des discussions sur les futurs plans de fourniture d’électricité et nous restons confiants dans la perspective d’une solution”, explique l’entreprise.

Comme conséquence directe de cette situation: GDC annonce avoir suspendu une demande de facilité de crédit engagée auprès des banques locales au cours du second semestre 2017; et reporté son programme d’investissements 2018, “jusqu’à ce que la situation d’ENEO soit clarifiée”.

Si le concessionnaire de la distribution de l’électricité ne reprend pas ses approvisionnements, Gaz du Cameroun se fixe un objectif de production de 09 millions de pieds cubes standards de gaz naturel par jour (mmscf/d) d’ici à la fin de l’année 2018. Si Eneo reprend ses approvisionnements au second trimestre 2018, l’objectif de fin d’exercice serait 13 millions de pieds cubes standards de gaz naturel par jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *