Cameroun: GDC envisage de démarrer sa campagne de forages dans le bloc gazier Matanda avec deux puits d’évaluation




Les puits sont prévus dans le Littoral et le Sud-Ouest, régions abritant ce bloc qui couvre une superficie de 1 235 km2

 

Gaz du Cameroun S.A. (GDC) compte démarrer sa campagne de forages sur le permis Matanda avec “au moins” deux puits d’évaluation, a appris Energies Media de sources institutionnelle et médiatique. 

La filiale de la société britannique Victoria Oil and Gas (VOG) travaille actuellement sur l’évaluation d’impact environnemental et social liée (EIES) à cette campagne de forages qui devrait concerner les localités de Bekoko (commune de Dibombari, département du Moungo, région du Littoral) et Miselele (commune de Tiko, département de Fako, région du Sud-Ouest).

La réalisation de l’EIES a été confiée par GDC au bureau d’études camerounais Consulting & Intermediaries in Mining Energy & Environment (CIME Services).

Les forages sont prévus sur la partie onshore du bloc Matanda.

Le bloc s’étend sur une superficie de 1 235 km2, répartis sur terre (70% de la superficie totale) et en eau peu profonde dans le bassin sédimentaire de Douala/Kribi-Campo.

Matanda est exploité par GDC (75%) et Afex Global (25%)

Si des quantités commerciales de gaz sont découvertes à l’issue des forages des puits d’évaluation prévus par GDC à Matanda, l’entreprise prévoit de construire un gazoduc qui reliera lesdits puits au système de transport utilisé pour le champ Logbaba (Littoral-Cameroun) en vue de desservir plus de clients industriels à Douala et dans les régions voisines.

Le bloc Matanda est contigu au bloc Logbaba et représente à peu près “60 fois” la superficie de ce dernier, selon VOG, maison-mère de GDC.

Les ressources contingentes (2C) récupérables dans le champ Nord Matanda – déjà identifié – sont estimées par VOG à 150 milliards de pieds cubes de gaz et 06 millions de barils de condensats, ainsi que des ressources supplémentaires pouvant atteindre 1 TCF de gaz naturel (environ 28,3 milliards de m3 de gaz).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *