Depuis l’entrée en service du gazoduc Enrico Mattei en 1983, l’Algérie a livré à l’Italie 614,7 milliards de m3 de gaz naturel (Sonatrach)




Le gazoduc est le fruit d’un partenariat entre la compagnie pétrolière d’Etat algérienne et le groupe pétrolier italien Eni

 

Le groupe pétrolier italien Eni a déjà importé plus de 614,7 milliards de m3 de gaz naturel algérien en Italie, à travers le “Trans-Mediterranean Pipeline” – encore appelé gazoduc “Enrico Mattei” -, entré en service en 1983, d’après les données publiées le 16 mai 2019 par la compagnie pétrolière d’Etat algérienne Sonatrach.

Le gazoduc permet d’acheminer le gaz naturel produit des champs algériens en Italie en passant par la Tunisie.

La Sonatrach et Eni, les deux entreprises partenaires dans l’exploitation de ce gazoduc, ont renouvelé, le 16 mai dernier, leur partenariat dans l’utilisation de cette infrastructure “au-delà 1er octobre 2019”.

Eni et la Sonatrach ont également prolongé le contrat de vente et achat de gaz naturel à long terme destiné au marché italien, jusqu’en 2027, avec deux années supplémentaires en option.

Les quantités de gaz naturel couvertes par l’accord représentent environ 15% du volume de gaz naturel importé en Italie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *