Gambie : la durée des opérations de forage du puits Bambo-1 estimée à 30 jours




Prospection d’hydrocarbures – Les opérations de forage ont débuté à l’aide du navire Stena IceMax. Enjeu: vérifier l’existence d’un potentiel de 1,118 milliard de barils de ressources prospectives

 

La compagnie australienne Far Limited a annoncé, le 15 novembre, le début des activités de forage du puits Bambo-1 au large de la Gambie. 

La durée des opérations est estimée à 30 jours. Le forage est exécuté à l’aide du navire Stena IceMax, de la compagnie écossaise Stena Drilling, arrivé sur le site le 12 novembre. Le puits sera foré dans une profondeur d’eau de 930 mètres et devrait atteindre une profondeur totale d’environ 3 400 mètres, selon les détails publiés par Far.

Le puits Bambo-1 est localisé dans le bloc A2. Il est localisé à 85 km de la côte et à 500 mètres au sud de la frontière maritime entre le Sénégal et la Gambie. Le puits partage un même système pétrolier avec le champ Sangomar au Sénégal, où du pétrole a été découvert.

Le puits cible un potentiel récupérable estimé à 1,118 milliard de barils de ressources prospectives d’hydrocarbures (dont 559 millions de barils nets pour Far). Il s’agit de ressources P50 (50% des chances d’être produites). 

En Gambie, Far, via sa filiale FAR Gambia Ltd, détient une participation directe de 50% – avec statut d’opérateur – dans les permis des blocs offshore A2 et A5, aux côtés de PC Gambia Ltd, filiale de la compagnie pétrolière malaisienne Petronas.

Le bloc A2, au sein duquel Far et et PC Gambia espèrent démarrer la première production de pétrole de la Gambie, est situé dans le bassin sédimentaire MSGBC, commun à la Mauritanie, au Sénégal, à la Gambie, à la Guinée et à la Guinée-Bissau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *