Gabon: le patron du Mouvement des entreprises de France vole à la rescousse de Veolia




Dans une lettre adressée au Premier ministre gabonais, Pierre Gattaz qualifie la résiliation de la concession d’eau et d’électricité de Veolia de « décision unilatérale » qui « porte préjudice à l’image du Gabon et reflète une pratique de l’Etat de droit inquiétante »

 

Le président du Mouvement des entreprises de France (Medef), Pierre Gattaz (photo), a adressé une lettre au Premier ministre du Gabon, Emmanuel Issoze Ngondet, en date du 26 février 2018, pour s’insurger contre la résiliation du contrat de l’un de ses adhérents: la société Veolia.

Le gouvernement gabonais, par l’action du ministre gabonais de l’Eau et de l’énergie, Patrick Eyogo Edzang, a en effet résilié, le 16 février, la concession d’eau et d’électricité accordée à Veolia depuis 1997, et qui devait expirer vers 2022 après une prorogation concédée par l’Etat en 2017.

Le gouvernement gabonais a réquisitionné les bureaux de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) – société dans laquelle Véolia était actionnaire majoritaire (51%) – en invoquant, comme principal grief, la “dégradation du service rendu aux usagers ». 

Pour le patron du Medef, il s’agit d’une « décision unilatérale qui ne repose manifestement sur aucun fondement juridique » et qui « porte préjudice à l’image du Gabon et reflète une pratique de l’Etat de droit inquiétante. »

« Une procédure judiciaire va vraisemblablement s’engager et espérerons que toute la transparence sera faite sur ce dossier et que la justice sera rendue de façon loyale. Nous suivrons avec attention ces évolutions, tout comme nous suivrons, après les récentes affaires Bouygues et Sodexo, la santé des entreprises françaises implantées au Gabon, partenaires fidèles de votre pays », ajoute Pierre Gattaz.

Medef-Courrier-Gabon
Download File

Veolia, dans la foulée de la résiliation, avait dénoncé une « expropriation brutale de la part de l’Etat gabonais”. 

Les autorités gabonaises assurent de leur côté que tout a été fait légalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *