Gabon : après le bouclage du financement du projet hydroélectrique de Kinguélé, place aux travaux




Le démarrage du chantier de 34,1 mégawatts prévu au courant du troisième trimestre 2021, pour une livraison dans un délai de 40 mois

 

Le producteur indépendant d’électricité Asonha Énergie S.A. a atteint la décision finale d’investissement du projet d’aménagement hydroélectrique de Kinguélé Aval (34,1 MW), a annoncé le 02 juillet la Société financière internationale (IFC), qui a coordonné le financement auprès des bailleurs de fonds. 

Le démarrage des travaux est planifié au troisième trimestre 2021, pour une livraison du chantier dans un délai de 40 mois soit en fin d’année 2024.

Le projet a un coût total de 178 millions d’euros. Le financement en dette, qui oscille autour de 150 millions d’euros, sera assuré par l’IFC,  le Programme Canada-IFC pour les énergies renouvelables en Afrique (Canada-IFC Renewable Energy Program for Africa en anglais),  la Banque de développement d’Afrique australe (DBSA) et le Fonds pour le développement des infrastructures de l’Afrique émergente (EAIF). 

La construction du barrage de Kinguélé est prévue sur la rivière Mbei, à 90 km à l’est de Libreville, dans la province de l’Estuaire, en aval des centrales hydroélectriques de Tchimbélé (69 MW) et de Kinguélé amont (58 MW).

La nouvelle centrale doit fournir une production brute annuelle de 203 gigawattheures. Sa puissance installée (34,1 MW) représente environ 9% de la production totale actuelle du pays. Selon les données officielles du projet, l’usine desservira en électricité environ 32 000 clients et permettra d’éviter annuellement le rejet de 90 000 tonnes de carbone dans l’atmosphère. 

Asonha Énergie S.A., la société du projet, est constituée par la société française Meridiam et le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS). Après la construction du barrage hydroélectrique de Kinguélé, Asonha Énergie exploitera l’ouvrage pendant 30 ans, durée du contrat de concession signé avec l’Etat gabonais. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *