France: des projets de 36,9 mégawatts attribués dans le cadre d’un appel d’offres pour la petite hydroélectricité

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a désigné 14 lauréats le 23 août. L’appel d’offres ouvert aux petites installations aura lieu sur trois années successives pour un total visé de 105 MW

 

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a désigné jeudi dernier, 23 août, 14 lauréats dans le cadre de la première période d’un appel d’offres pour de petites centrales hydroélectriques et a salué leur “compétitivité économique”.

Les projets retenus représentant une puissance totale de 36,9 mégawatts (MW) et “au travers des résultats de cette première période, la filière hydroélectrique démontre sa compétitivité économique sur des petites installations avec un prix moyen de 89,6 euros” par mégawattheure (MWh), a souligné le ministère dans un communiqué.

L’appel d’offres est ouvert à de toutes petites installations – dont la puissance est comprise entre 1 et 4,5 MW – implantées sur de nouveaux sites ou équipant des barrages existants.

Il aura lieu sur trois années successives pour un total visé de 105 MW, un chiffre tout petit à l’échelle de la France, où l’hydraulique représentait une puissance installée de 25.517 MW l’an dernier.

La “qualité environnementale des projets” est également prise en compte pour leur notation.

“Cet appel d’offres est la preuve que l’hydroélectricité peut concilier compétitivité économique et respect de l’environnement”, a ainsi salué Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire.

Une seconde période de candidature à l’appel d’offres sera lancée en décembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *