Le FMI salue l’élaboration d’un nouveau Code pétrolier au Gabon




Appréciation exprimée par le chef de mission du Fonds monétaire international (FMI) au Gabon, Boilleau Yeyinou Loko

 

Le chef de mission du Fonds monétaire international (FMI) au Gabon, Boileau Yeyinou Loko (photo), a apprécié l’élaboration, en 2018, du nouveau Code pétrolier gabonais, au terme d’une visite de travail effectuée dans le pays du 24 au 30 avril dernier.

« L’entrée en vigueur de ce nouveau Code pétrolier gabonais va permettre d’attirer de nombreux investissements dans le secteur et relancer la production pétrolière au Gabon », a affirmé Boileau Yeyinou Loko.

Selon le chef de mission du FMI, « c’est un secteur clé pour l’économie gabonaise. Nous sommes venus voir ce qui s’est passé en 2018 et quelles sont les perspectives pour 2019, notamment en matière d’investissement et de production pétrolière ».

« La situation a été un peu difficile en 2018, au niveau de la production pétrolière. Nous sommes très contents de ce que nous avons entendu sur les perspectives de 2019, une fois que le nouveau code pétrolier entrera en vigueur », a-t-il commenté.

« Le pays espère énormément d’investisseurs, donc les perspectives en matière de production pétrolière sont très bonnes et je crois que c’est très encourageant pour la suite des choses », a-t-il ajouté.

Le Gabon a adopté un nouveau Code des hydrocarbures en remplacement de celui adopté le 28 avril 2014, décrié par les opérateurs pétroliers du pays.

Le pays d’Afrique centrale est le plus petit producteur de brut de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) avec environ 187 000 barils extraits par jour en 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *