FinLux Ellen obtient 10 millions de dollars de l’OPIC pour la commercialisation de kits solaires hors réseau au Tchad




La compagnie est soutenue par des entreprises américaines dans ses activités qui ciblent les écoles, centres de santé et entreprises

 

Overseas Private Investment Corporation (OPIC) – institution de financement du développement du gouvernement des Etats-Unis – a annoncé, le 06 mars dernier, l’allocation d’un crédit de 10 millions de dollars à la compagnie FinLux Ellen Sàrl pour son projet au Tchad. Le coût global de ce dernier est évalué à 15,385 millions de dollars.

FinLux Ellen Sàrl est soutenue par les entreprises américaines Bren-Tronics et Sai Fung Renewable Energy Investment. Dans le pays d’Afrique centrale où elle compte se déployer, elle a créé la structure Alternaprod Tchad SAS.

Installée dans la capitale N’Djamena, Alternaprod Tchad envisage de commercialiser des kits et appareils solaires hors réseau (off-grid) à des écoles, centres de santé et entreprises. Les kits pourront inclure des systèmes solaires sur les toits. L’entreprise prévoit aussi la location d’appareils ménagers fonctionnant à l’énergie solaire.

Les kits de FinLux Ellen fonctionnent avec des batteries produites dans la ville de New-York (Etats-Unis), renseigne l’OPIC.

Au Tchad, seulement 05% de la population avait accès à l’électricité en 2015, selon les données de l’initiative SE4All (Sustainable Energy for All) des Nations unies.

Le pays dispose cependant d’un potentiel solaire important. D’après l’initiative SE4All, le Tchad se situe dans la “zone d’ensoleillement supérieur” de l’Afrique, avec une intensité du rayonnement global qui varie en moyenne de 4,5 à 6,5 kWh/m2/j. Le nombre d’heures d’ensoleillement par an varie de 2 850 heures au sud à 3 750 heures au nord du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *