Angola : ExxonMobil et ses partenaires signent un accord avec l’Agence nationale du pétrole et du gaz pour augmenter la production du bloc 15




L’accord étend la validité du contrat de partage de production signé pour ce bloc au-delà de 2032. Une production additionnelle de 40 000 barils de pétrole par jour attendue à la fin des travaux envisagés

 

Le groupe pétrolier américain ExxonMobil et ses partenaires vont injecter de nouveaux investissements dans le bloc 15 – un bloc mature situé au large de l’Angola – pour optimiser et augmenter sa production, dans le cadre d’un accord signé avec l’Agence nationale du pétrole, du gaz et des biocarburants, d’après un communiqué publié par ExxonMobil le 05 juin dernier.

L’Agence nationale du pétrole, du gaz et des biocarburants est une structure créée par décret présidentiel le 06 février 2019. Elle a repris l’activité de concessionnaire national à la compagnie pétrolière d’Etat angolaise Sonangol.

L’accord signé pour le bloc 15 permet d’étendre la validité du contrat de partage de production y relatif au-delà de 2032. Il permet également à la Sonangol d’entrer dans le capital de l’association constituée pour le bloc, en prenant une participation de 10%.

La répartition du capital est désormais de 36% pour Esso Angola – filiale d’ExxonMobil, opérateur -, 24% pour BP Angola, 18% pour Eni Angola, 12% pour Equinor Angola et 10% pour Sonangol.

ExxonMobil, opérateur, prévoit de mener un programme de forages pluriannuel et installer de nouvelles technologies dans l’infrastructure de production sous-marine existante. Le projet générera 1 000 emplois locaux pendant la phase d’exécution, selon les prévisions d’ExxonMobil.

Une fois les travaux achevés, la production du bloc 15 augmentera d’environ 40 000 barils de pétrole par jour.

Le bloc 15 a produit plus de 2,2 milliards de barils de pétrole depuis 2003, d’après les données officielles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *