Ghana: Exxon Mobil en négociation pour mener l’exploration de Deepwater Cape Three Point




Le gouvernement a ouvert les discussions, de gré à gré, avec la société américaine pour l’exploration de cette zone située en eaux profondes, à 150 km des côtes ghanéennes, avec une profondeur d’eau comprise entre 2 000 et 4 000 mètres

 

Le Ghana a ouvert les discussions avec la compagnie pétrolière et gazière américaine Exxon Mobil en vue de l’exploration de zones au large de ses côtes, a déclaré à Reuters lundi à Accra, en marge de l’Africa Oil Conference, le vice ministre de l’Energie, Mohamed Amin Adam.

Le gouvernement a opté pour une procédure de gré à gré – sans appel d’offres – avec Exxon Mobil, pour évaluer la région de Deepwater Cape Three Point (DCTP), située en eau profonde à 150 km des côtes ghanéennes, avec une profondeur d’eau comprise entre 2 000 et 4 000 mètres.

L’exploration à de tels niveaux, selon les autorités ghanéennes, ne peut être faite que par des “opérateurs ayant une grande capacité de recherche et de développement comme Exxon Mobil”.

C’est la deuxième tentative de la compagnie américaine pour avoir des actifs au Ghana après la tentative infructueuse de rachat de la participation de Kosmos dans le champ pétrolier Jubilee en 2009.

Le Ghana prévoit de porter sa production pétrolière à environ 250 000 barils par jour d’ici à 2019 à partir de quatre champs pétroliers dont Jubilee – principal lieu de production – qui fournit une production annuelle moyenne actuelle d’environ 100 000 bpj.

Le pays est quatrième producteur de pétrole sur le Golfe de Guinée derrière le Nigéria, la Guinée Equatoriale et le Gabon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *